•  

    La Déclaration, l'histoire d'AnnaHello!

     

    Résumé :

    « Pour la plupart des gens, le rêve s’arrête au réveil. »

    Si ce n’étaient ses cicatrices et les photos étranges qui tapissent les murs de son bureau, on pourrait dire d’Abigaël qu’elle est une femme comme les autres.
    Si ce n’étaient ces moments où elle chute au pays des rêves, on pourrait jurer qu’Abigaël dit vrai.

    Abigaël a beau être cette psychologue qu’on s’arrache sur les affaires criminelles difficiles, sa maladie survient toujours comme une invitée non désirée. Une narcolepsie sévère qui la coupe du monde plusieurs fois par jour et l’emmène dans une dimension où le rêve empiète sur la réalité. Pour les distinguer l’un de l’autre, elle n’a pas trouvé mieux que la douleur.


    Comment Abigaël est-elle sortie indemne de l’accident qui lui a ravi son père et sa fille ? Par quel miracle a-t-on pu la retrouver à côté de la voiture, véritable confetti de tôle, le visage à peine touché par quelques bris de verre ? Quel secret cachait son père qui tenait tant, ce matin de décembre, à s’exiler pour deux jours en famille ? Elle qui suait sang et eau sur une affaire de disparitions depuis quelques mois va devoir mener l’enquête la plus cruciale de sa vie. Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle-même.

     

    Je dois l'avouer : commencer ce roman était une rude tâche! Au début, on ne sait pas à qui on a affaire et on ne comprend strictement rien. De plus, la chronologie n'arrange rien. En effet, à plusieurs reprises, on revient à soit quelques années en arrière, soit en avant. Franchement, d'abord, je n'y comprenais rien mais au fil de la lecture, on s'y habitue. 

    Comme le signale le résumé, ce roman traite d'une psychologue narcoleptique. Alors, je dois l'avouer mais je ne savais vraiment pas ce que c'était, la narcolepsie avant de plonger dans ce roman. Et maintenant que je le sais, je compatis avec ceux qui souffrent de cette maladie parce qu'elle nous fait vraiment perdre la notion de la réalité. C'est effrayant de voir ce que ces personnes peuvent s'infliger afin de s'assurer du réel et du irréel.

    Les personnages ne sont pas "attachants", comme on le dirait. Mais, l'histoire en soit est tellement intrigante et mystérieuse que j'en garderais un très bon souvenir. À vrai dire, je n'ai vraiment pas fais attention aux personnages, du fait qu'à un moment donné, je me suis demandée qui était Abigaël. Et je ne rigole pas! Pourtant, les personnages secondaires je m'en souviens parfaitement. Je pense qu'ils sont beaucoup plus bien construits que la héroïne, elle-même.

    J'ai finis ce roman, en une soirée. Je ne voulais absolument pas le lâcher, au fur et à mesure, que j'avançais et que la vérité s'approchait. Pour dire la vérité, plus que [SPOILER] l'identité du kidnappeur des enfants et la raison de ses actions [FIN SPOILER], c'est les actions secondaires et la narcolepsie qui m'ont intéressé. 

    Je vous recommande, vivement, ce roman si vous aimez les thrillers psychologiques.

    Passez votre chemin, si vous avez du mal à suivre un rythme irrégulier de la chronologie.

     


    votre commentaire
  •  

    La Déclaration, l'histoire d'AnnaHey!

    Mardi, alors que j'ai été à la médiathèque, je cherchais des livres à emprunter. J'ai repéré un livre intitulé La Déclaration, l'histoire d'Anna. À en juger par la couverture, on aurait dit une histoire banale avec une fille qui a des problèmes, comme héroïne. Un journal intime, peut-être. La déclaration, faisait penser à une déclaration d'amour. Heureusement, que j'ai eu la bonne idée de lire le résumé. J'ai lu les deux premières ligne et paf, dans mon sac!

    Je poste le résumé :

    " Angleterre, 2140. Les adultes peuvent choisir de ne plus mourir s'ils renoncent à faire des enfants. Anna vit depuis presque toujours au Foyer de Grange Hal un pensionnat pour les Surplus, des enfants qui n'auraient pas dû naître, des enfants dont les parents ont défié la loi en les mettant au monde. Anna n'a plus de parents désormais. Confinée dans l'enceinte du pensionnat, elle travaille très dur, pour effacer leur faute. Anna a tout oublié de son passé. Jusqu'au jour où arrive un jeune garçon qui semble la connaître. Mais qui est ce Peter? Pourquoi ne la laisse-t-il pas tranquille? Et pourquoi elle, Anna, se sent-elle soudain si troublée?

    A travers l'incroyable histoire d'Anna, et au fil de son carnet, son seul confident, un roman bouleversant sur la vitalité de l'adolescence. "

     Je l'ai terminé dans une nuit, pour être franche. Et sérieusement, je suis émerveillée! ♥

    Pour commencer, je vous raconte un peu. Comme vous pouvez le lire dans le résumé, c'est l'histoire d'Anna, une Surplus. Puisqu'elle n'avait pas le droit d'être née. Ses parents ont défié les lois, la Déclaration en la mettant au monde et sont maintenant en prison. Vous allez savoir pourquoi, quand vous lirez le livre. Elle vit au Foyer de Grande Hall, un pensionnat pour Surplus qui a comme directrice Mrs Pincent, une femme cruelle. Tout est paisible jusqu'à ce qu'un garçon fait son apparition. Il s'appelle Peter et prétend la connaître, ainsi que ses parents. C'est toute une histoire d'amitié, de l'amour et surtout de solidarité.

    Le livre est un peu différent des autres parce qu'il y a quelques passages qui correspondent à ce qu'elle écrit dans son journal intime et d'autres (la majorité) ce qui se passe avec elle.

    Les personnages sont assez bien construits. On comprend très bien Anna qui se sent " nulle " et " inutile " car elle n'aurait pas dû naitre. Et surtout elle déteste ses parents pour avoir fait cela. Peter, est un garçon adorable. Il veut la protéger et l'aider, avant tout. On sent qu'il l'aime vraiment beaucoup. Pourquoi? Lisez le livre.On déteste tous Mrs Pincent, mais elle a ses raisons, aussi. On n'est jamais, vraiment, méchant : on le devient.Le roman est pleins de personnes gentils, méchants, qui déçoivent leurs amis, qui ont été déçus..etc.

    L'écriture de Gemma Malley est tellement bien qu'on rentre directement dans la peau des personnages. Fluide et belle.

    La fin était juste parfaite! Mais, je me demande ce qui va se passer dans le prochain tome, parce qu'il y en a 4. La fin était telle qu'il n'y aurait pas de suite. Il n'y a plus rien à raconter.Je vous raconterais quand je lirais la suite!

    En gros, je vous recommande de lire ce livre même si vous n'aimez pas les histoires qui se passent au " futur ". Ca vaut la peine, franchement.

    Merci :) 

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique